top of page
  • Photo du rédacteurPaula Alexander

La Puissance Narrative en Trois Actes: Qu'est-ce et pourquoi l'utiliser? #1

Derrière chaque bonne histoire se cache une structure

Choisissez n’importe quel livre dans votre bibliothèque et je peux vous garantir que sa structure narrative est bien tracée. Alors pourquoi tant d’écrivains hésitent-ils à structurer leur histoire lors de la planification ? 



Photo de Andrea Piacquadio/Pexels


L’idée selon laquelle structurer une histoire est trop rigide ou trop prévisible est omniprésente, mais c’est aussi une idée fausse. La structure de l’histoire n’est qu’un modèle, pas l’histoire elle-même. Elle cartographie les principaux moments ou moments de conflit qui donnent forme à une histoire, tout en conservant la flexibilité nécessaire à une narration unique.


La structure d’histoire en 3 actes est peut-être la structure la plus utilisée et la plus appréciée. Au cours de cet article, je vais la détailler avec vous, étape par étape.


Un aperçu de la structure de l'histoire en 3 actes

La structure de l'histoire en 3 actes se compose logiquement de .... trois actes – ou sections – avec des transitions entre chaque acte servant de tournants majeurs de l'histoire. 


Le premier acte de la structure de l'histoire en 3 actes contient trois rythmes majeurs : 

  1. The Hook , qui captive les lecteurs en présentant le protagoniste et en taquinant le conflit de l'histoire ;

  2. L'incident incitant , qui constitue le premier appel à l'aventure du protagoniste ;

  3. Le premier point de l'intrigue , qui lance le protagoniste au cœur de l'histoire.


C’est au deuxième acte que l’histoire commence à dégénérer :

  1. L'action montante pré-milieu , dans lequel le protagoniste entreprend prudemment d'atteindre son objectif tout en évitant tout conflit avec l'antagoniste de l'histoire ;

  2. Le Milieu , un conflit majeur entre le protagoniste et l'antagoniste qui met en lumière les enjeux de l'histoire et change irrévocablement le point de vue du protagoniste ;

  3. L'action montante post-milieu, dans lequel le protagoniste n'hésite plus à affronter l'antagoniste tout en luttant pour atteindre son objectif.

Et enfin, le troisième acte complète l’histoire avec trois autres rythmes clés :

  1. La Nuit Noire de l'Âme , dans laquelle le protagoniste subit une perte inattendue qui le contraint à se retrouver dans une situation décisive ;

  2. Le climax, qui sert de conflit final entre le protagoniste et l'antagoniste ;

  3. La résolution , dans laquelle tous ou la plupart des détails de l'histoire sont résolus.


Cette structure d'histoire est populaire auprès de nombreux écrivains et peut être clairement visible dans des sagas comme Hunger Games, Orgueils et préjugés ou Nos étoiles contraires, par exemple.


Mais pourquoi cette structure de trois actes demeure-t-elle si puissante et universellement utilisée ?

La réponse réside dans sa capacité à capturer l'essence même de la condition humaine. De l'établissement de l'ordre au chaos du conflit, puis à la résolution qui apporte un nouvel équilibre, cette structure reflète les cycles de la vie elle-même. Elle offre également un cadre flexible mais robuste pour les créateurs, les guidant tout en leur laissant la liberté d'explorer et d'innover.


En conclusion, la structure en trois actes est bien plus qu'un simple outil narratif.


Se préparer à structurer

Êtes-vous prêt à plonger profondément dans le monde merveilleux de la structure de l’histoire ?

Au cours d'une série d'article/cours (gratuit), nous approfondirons chacun des actes majeurs et des rythmes de l'histoire ci-dessus. À la fin de ces "cours", vous saurez comment les utiliser pour tracer votre propre histoire. 


Vous êtes prêts?



Comments


bottom of page