top of page
  • Photo du rédacteurPaula Alexander

La Chronologie : Assurer la Cohérence de votre Récit

Dans le monde complexe de la narration, la chronologie est une composante essentielle pour maintenir la cohérence et l'immersion du lecteur dans votre histoire. Que vous écriviez un roman, une nouvelle, ou même un scénario, une chronologie bien pensée est indispensable pour guider le lecteur à travers les événements de votre récit. Dans cet article, nous explorerons l'importance de la chronologie et quelques conseils pour l'utiliser efficacement dans votre écriture.



Photo de Jordan Benton/Pexels

L'Essence de la Chronologie

Lorsqu'on évoque la chronologie dans un récit, trois notions se dessinent : la cohérence, le rythme et l'ordre. La chronologie, c'est aussi l'ordre dans lequel les événements se déroulent dans votre histoire. Elle établit un cadre temporel pour votre récit, permettant au lecteur de suivre le déroulement des événements et de comprendre leur relation les uns avec les autres. Une chronologie claire et logique est essentielle pour éviter toute confusion et maintenir l'engagement du lecteur.

Créer une Chronologie Convaincante

Pour créer une chronologie convaincante, commencez par établir une ligne temporelle des événements principaux de votre histoire. Identifiez les moments clés, les rebondissements majeurs, et les points tournants qui font avancer l'intrigue. Ensuite, organisez ces événements dans un ordre logique qui reflète la progression naturelle de l'histoire.

Utiliser des Repères Temporels

Les repères temporels sont des éléments clés de la chronologie qui aident à situer les événements dans le temps. Utilisez des marqueurs tels que les dates, les saisons, les heures de la journée, et les événements historiques pour ancrer votre récit dans une réalité temporelle. Cela aide le lecteur à se repérer et à suivre le déroulement des événements de manière cohérente.1

Le rythme du récit

Dans un récit, la durée des événements de l’histoire n’est pas égale à la durée du récit : l’auteur ralentit, accélère le rythme du récit, afin d’entretenir l’intérêt du lecteur. Il joue avec le temps.

Pour cela, il y a plusieurs techniques:

  • La scène : Le rythme de la narration correspond à peu près au rythme de l’histoire. L’histoire semble se dérouler sous les yeux du lecteur. Cette technique permet de donner du pep's à l'histoire.

  • L'ellipse: Le narrateur passe sous silence une partie de l’histoire. Dans la République du Trégor, j'ai utilisé cette technique pour "cacher" des informations au lecteur par exemple. Mais elle est aussi fréquemment utile pour "sauter" des passages de la vie quotidienne de nos héros, qui apportent finalement peu à l'histoire.

  • La pause: Le narrateur s’arrête pour intégrer une description ou des commentaires. Je trouve cette technique très utile pour donner des détails de contexte à l'histoire. Dans mes dystopies, j'utilise cette technique en cours de récit pour distiller des informations utiles au lecteur pour comprendre l'univers. Une pause permet de faire le portrait d’un personnage, de décrire un lieu, de commenter l’action. Elle peut créer du suspense, en retardant la suite de l’action.

  • Le sommaire: Le narrateur résume une partie de l’histoire (rythme accéléré). J'aime bien cette technique, en début de récit de mes dystopies, pour expliquer rapidement au lecteur comment le monde en est arrivé la où il est. Comment on est passé de "notre" réalité à celle où évolue les héros.

L'ordre du récit: Gérer les Flashbacks et les Flash-forwards

Certaines techniques narratives sont puissantes pour fournir des informations contextuelles et approfondir la caractérisation. Cependant, ils peuvent compliquer la chronologie de votre récit s'ils ne sont pas utilisés avec soin. Assurez-vous que chaque retour en arrière ou avance rapide est clairement signalé et qu'il s'intègre harmonieusement dans le flux narratif global.


  • l'analepse: qui est le fait de raconter ou du moins évoquer un évènement du passé, pour donner des explications au lecteur. J'utilise souvent cette technique dans mes dystopies. En effet, je commence le récit par une brève explication du monde dans lequel vivent mes héros, et passe rapidement à l'évènement qui va bouleverser leurs vies. Et je me sert d'analepse tout au long de mes textes pour distiller, sans perdre le lecteur, des informations, des explications. Je l'associe à la technique du sommaire.

  • la prolepse: qui est le fait de raconter ou du moins évoquer un évènement du futur, pour éveiller la curiosité du lecteur. Je vous avoue ne pas maitriser cette technique que je trouve particulièrement difficile.

  • le flash-back: Il permet de raconter en mode "scène" un évènement du passé. J'utilise beaucoup cette technique, pour faire des points d'arrêt en cours de roman. Ce que j'aime dans le flash-back, c'est qu'ils permettent, notamment lorsque vous écrivez à la premier personne du singulier, comme moi, de conserver le rythme du récit, ainsi que le temps de narration. Je l'utilise pour créer des chapitres entier ou bien des parties de chapitre.

  • Un flash-forward : est une technique narrative dans laquelle l'intrigue avance dans le futur par rapport à la chronologie principale de l'histoire. Cela permet de donner un aperçu des événements à venir ou de révéler des informations clés avant qu'elles ne se produisent dans le déroulement normal de l'histoire. Les flash-forwards sont souvent utilisés pour créer du suspense, pour donner des indices sur le dénouement ou pour explorer les conséquences des actions des personnages.

Réviser pour la Cohérence Temporelle

Lors de la révision de votre récit, accordez une attention particulière à la cohérence temporelle. Assurez-vous que tous les événements s'alignent de manière logique et que les transitions entre les scènes sont fluides. Gardez un œil sur les détails tels que les jours de la semaine, les périodes de voyage, et les durées écoulées pour éviter les incohérences qui pourraient perturber l'immersion du lecteur. La chronologie offre une vision panoramique de l'histoire, facilitant l'identification des incohérences potentielles. Cela permet de se concentrer sur la logique des événements, la cohérence de la backstory*, et les choix dramatiques.

Astuces Pratiques
  1. Axes Distincts : Séparez clairement l'axe du récit principal de celui de la backstory* pour éviter les confusions.

  2. Fil d'Intrigue et Personnages : Utilisez un code couleur pour isoler les événements par fil d'intrigue et par personnage, simplifiant ainsi la navigation dans votre chronologie.

  3. Simplicité dans les Détails : Décrivez chaque chapitre succinctement, en vous contentant de quelques mots pour ne pas vous perdre dans les détails.

  4. Durée des Actions et Chapitres : Réfléchissez à la durée des actions et des chapitres pour assurer la cohérence temporelle. Notez la durée des actions de chaque chapitre sur votre frise chronologique.

  5. Évolution Continue : Ajustez votre chronologie au fur et à mesure de l'écriture, permettant ainsi une réécriture plus fluide et cohérente.


*La Backstory : c’est tout ce qui se déroule dans le passé de l’histoire. Ce sont les événements fondateurs du récit, les événements marquants de la vie des personnages avant le début de l’intrigue et l’Histoire de l’univers.


En conclusion, la chronologie est un élément fondamental de la construction narrative qui garantit la cohérence et la clarté de votre récit. En utilisant efficacement la chronologie, vous pouvez guider le lecteur à travers votre histoire de manière convaincante et immersive. Prenez le temps de planifier et de réviser votre chronologie pour créer un récit solide et captivant qui captivera votre public jusqu'à la dernière page.


A vos stylos!


Comments


bottom of page